Partagez | 
 

 Resto' Basket ? - Zephouphounette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

✟ Morsures : 20
✟ Job/occupation : Auteur, compositeur, interprète
Date d'inscription : 16/09/2015


Miroir miroir !
Mon histoire:
Dans mon sac :


Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Resto' Basket ? - Zephouphounette   Mar 22 Sep - 14:49







Resto' Basket



Un anniversaire de mariage, ça se fête n’est-ce pas ? C’était ce que notre cher Eythan voulait faire. Tout cela partait d’un bon sentiment naturellement. Il avait trouvé à négocier avec son fils aîné afin qu’il accepte de garder le cadet. Aucune ombre au tableau, puisqu’il avait même éteint son téléphone portable, afin que personne ne les dérange. Il l’avait même laissé sagement dans sa chambre, pour ne pas être tenté de l’allumer. Sauf que visiblement, le couple s’était mal entendu sur la destination de leur soirée. Et si, c'est malheureusement possible.

Assis dans le restaurant depuis au moins trois quarts d’heure, il attendait patiemment - ou si peu - que sa chère femme ne le rejoigne. Celle-ci était censée avoir fermée la boutique depuis déjà un bon moment. Un client de dernière minute peut-être ? C’était ce qu’il s’était dit, il y a de cela plus d’un quart d’heure maintenant. Evidemment, sans téléphone c’est tout de suite plus difficile de savoir ce qu’il se passe. Résigné, le Punk quitta sa chaise après avoir avalé son apéritif d'une traite, emportant sa veste avec lui. Tant pis, ils perdront leur bonne table réservée depuis plusieurs semaines déjà, mais le mieux était d’aller voir où la blondinette avait bien pu passer. Sûrement que c’était un peu bizarre à dire, mais là, il préférait largement qu’elle ait des problèmes, plutôt qu’elle n’ait oublié leur soirée. Parce que, généralement, ce sont les mecs qui oublient ce genre de trucs. Parce que, c’est toujours lui qui est en retard et qui a la cervelle d’un moineau, si bien qu’avant un anniversaire, il y a plusieurs alertes qui lui sont envoyées sur son téléphone, commençant près d’un mois à l’avance. Et ce, une fois toutes les semaines, pour lui rappeler de ne surtout pas zapper les dates fatidiques. S’il faisait cet effort très chiant - de programmer son téléphone je veux dire - ce n’était pas pour que Madame lui fasse le coup du trou de mémoire sur l’une des dates qui devrait être la plus importante à ses yeux.

Qui dit soirée, dit aussi fraicheur. Qui dit Londres, dit souvent pluie. Oui, il flotte toujours dans le pays de cette très chère Reine et c'était encore le cas ce soir-là. Pressant le pas dans les rues pratiquement désertes, Eythan n’avait pas mis plus d’une poignée de minutes pour arriver à destination, soit devant la boutique d’instruments de musique. Le rideau était déjà baissé et il n’y avait aucune lumière qui émanait de l’intérieur. Preuve que la jeune femme n’y était déjà plus. Le plus étonnant, c’est qu’il ne l’avait pas croisé en route non plus.

Fourrants ses mains dans ses poches, il s’était décidé par rentrer à pieds, ayant laissé sa voiture sur le parking du restaurant. Profitant de l’air frais, son regard vagabondait sur les vitrines des boutiques sans pour autant vraiment s’y attarder. En fait, il ne s’accrocha à l’une des grandes vitres sur son passage, que lorsqu’il remarqua une petite blondinette dans un restaurant. En se penchant quelque peu de côté, il n’y avait aucun doute, c’était sa femme qui s’était bel et bien plantée d’endroit. Le pire, c’est qu’elle semblait tellement en colère que s’il arrivait en lui disant que c’était elle qui s’était plantée, elle irait sûrement s’imaginer qu’il tente de s’en sortir pour ne pas avoir droit à un savon. Donc, c’est après une hésitation plus ou moins longue, qu’il finit par pousser la porte pour entrer à l’intérieur de l’établissement, traçant directement jusqu’à la table.

« Tu es consciente que le retard vient de toi ? Ce n’était pas ici que nous avions rendez-vous. »

La meilleure défense, c’est l’attaque, c'est bien connu. Tout en lui balançant ça, il ôta sa veste trempée, qu’il secoua un peu, éclaboussant sans même s’en rendre compte, un couple non loin d’eux. Il déposa enfin son popotin sur la chaise en face d’une Zéphyrine qui ne semblait pas vouloir faire la maligne ou bien, elle se retenait de lui sauter à la gorge.

« Tant pis, fêtons notre anniversaire ici. C’est un peu moins bien que prévu, mais je suis sûr qu’ils ont de la bouffe … mangeable. »

Attrapant la carte qu’un serveur lui tendait, il observait les noms de plats, sans relever le regard. Croiser celui de sa femme, serait comme sauter du haut d’un toit : suicidaire.


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
 
Resto' Basket ? - Zephouphounette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David Villa & Basket
» [UPTOBOX] Shaolin Basket [DVDRiP]
» 2018-2019 : European Basket Association - L1
» [BRISBANE - Resto] Eau de source naturelle.
» Premier repas au resto U

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracula Tales :: Londres :: Centre de Londres :: ✟ Centre-ville
-