Partagez | 
 

 Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

✟ Morsures : 6
✟ Job/occupation : L'argent ne me manque plus depuis des siècles.
Date d'inscription : 21/09/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 21 Sep - 4:05



- Sulpicia Shaë Zarkyan -

"I fall in love with everything selfdestructive..."

Anciennement Andréios désormais Zarkyan

A l'origine Sulpicia, maintenant elle se fait appeler Shaë

S. ou Sha

La vingtaine

621 années

Née en 1394 à Nea Smirni, Athènes

Grecque

Hétérosexuelle

Célibataire

Adelaide Kane

- Caractère -

Avant d'être Shaë, elle portait le prénom de Sulpicia et cette dernière était bien différente... Elle n'était que douceur, sourires, bonté et sympathie. Mais cela ne lui a rien apporté de bon, son monde s'est ainsi retourné contre elle... C'est pourquoi, avec sa transformation et suite à tout ce qu'elle a subi, Shaë est apparue. Sa douceur s'est émiettée, ses sourires se sont faits plus froids, sa bonté s'est amoindrie et sa sympathie s'est faite rare.
Très peu la connaissent telle qu'elle était autrefois et rares sont les fois où Sulpicia parvint à prendre le dessus sur Shaë. Car il faut l'avouer, celle-ci a un caractère bien plus dur et fort. Animée d'une détermination sans égale pour protéger celle qu'elle était et qu'elle garde enfermée au plus profond de son âme. Mais elle ne se rend pas compte qu'ainsi elle se détruit par la même occasion.

Ses conditions de transformation et les traitements qu'elle a subit à la suite ont rendu la jeune fille froide et distante, accordant difficilement sa confiance elle ne s'ouvre que très rarement à autrui, elle a été bien trop trahie, manipulée et déçue pour cela. Elle s'entoure de cette carapace d'acier afin de se protéger, car elle sait, qu'au fond, elle renferme cette personnalité bien plus fragile et sujette à la manipulation. Elle ne le supporte pas et se déteste pour être ainsi, se blâmant continuellement de ne pas avoir su faire preuve de plus de force autrefois, sa vie en aurait été bien différente.
Ce sont ces horreurs qui lui ont fait connaître la peur et le désarroi, ressentir cet abandon et cette déception, la traumatisant et la hantant. Cette peur, elle ne la connait plus aujourd'hui, elle la enfouie au plus profond d'elle. Elle ne craint plus, elle ne pleure plus, se refuse la souffrance et les faiblesses. Mais peut-on réellement se débarrasser de ses fantômes?

Devenue vampire, elle a faillit devenir le monstre que cette nature semble impliquer. Seuls les souvenirs de Sulpicia permettent à la jeune fille de garder une part d'humanité. Shaë est loin d'être égoïste, tout ce qui l'importe c'est de survivre, de traverser les âges, de découvrir le monde, de profiter pour guérir cette plaie béante qu'elle transporte à travers les âges. Elle ne veut être noyée dans ses souvenirs et cherche, par tous les moyens, de s'en fabriquer des nouveaux, des joyeux, surprenants et surtout marquant pour tenter au mieux d'oublier. Pour cela, sa curiosité l'aide grandement, son désir de faire de nouvelles rencontres même si la confiance prends du temps à frayer son chemin.
Sa curiosité la mènera aussi dans certaines situations complexes, mais Shaë sait ce dont elle est capable, elle sait où sont ses limites et surtout, elle sait reconnaître un être plus puissant qu'elle. Elle respecte cette force que peut posséder autrui, mais rejette avec hargne ceux se pensant puissants alors que dans le fond ils ne sont rien de plus que des êtres imbus d'eux-mêmes tentant d'illusionner le monde. La traîtrise et le mensonge sont des termes qu'elle n'accepte pas, des actes qu'elle réfute et rejette plus qu'autre chose. Cela a l'art de la mettre hors d'elle, et c'est alors qu'elle fait preuve de beaucoup de violence et froideur, malgré cela, il reste rare de la voir à tel niveau d'énervement. Montrant rarement ce qu'elle ressent, elle reste apaisée et calme, préférant faire abstraction de la bêtise de ce monde et de ses habitants pour mener son existence à bien.

- Physique -

Le physique de Shaë est digne d'une héroïne romantique. De grands yeux sombres en contraste parfait avec sa peau d'une blancheur délicate, douce bien que glacée depuis qu'elle a rendu son dernier souffle de vie. Ses cheveux étaient bien plus clairs lorsqu'elle était enfant, mais ils ont tant foncé avec le temps. Longs, ils tombent sous ses épaules, légèrement ondulés elle aime les laisser ballants, mais il lui arrive aussi de les relever en chignon lâche lorsqu'elle travaille, peint ou fait de la photographie.
Elle a su s'adapter à l'époque, que ce soit en terme de coiffure, de maquillage ou de style vestimentaire, bien que de temps à autres, la nostalgie la gagne et elle se laisse aller dans son dressing à retrouver ses vêtements qui faisaient fureur autrefois.
De taille moyenne, la jeune femme a toujours été fine bien que légèrement musclée. Elle n'est pas non plus squelettique, à l'époque, avoir quelques formes était primordial. D'ordinaire elle privilégiera les tenues qui lui plaisent ou dans lesquelles elle se sent à l'aise, mais de temps à autres, lorsque l'envie lui prend de se distraire et de charmer, alors elle optera sur des ensembles mettant bien plus en avant ses formes et laissant plus paraître sa chaire.
Il arrive à Shaë de se maquiller, notamment lorsqu'elle veut intensifier son regard déjà profond ou encore teinter de rouge ses lèvres pulpeuses, ne donnant que plus de charme à ses sourires.
Elle porte de nombreux bijoux, mais celui auquel elle tient le plus est le collier que lui a un jour fait celui qu'elle a toujours considéré comme un frère, elle ne le quitte jamais.


- Ma vie irl -

Ah que coucou  ronde
Alors, alors, alors... Moi c'est Lou ou Licorne (d'ailleurs ça manque de smileys licornes naméoh!) ou LoulaLou ou Monkey ou bien d'autres surnoms qu'on me donne, mais je vous passe la liste !
Je viens d'un trou paumé en France mais je vis actuellement au Canada pour finir mes études ! J'ai 23 balais... bientôt le quart de siècle shit alors !
J'ai connu le forum en fouillant le net et il m'a de suite plu (ça doit faire une heure que je le farfouille et je suis rapidement passée à l'étape inscription ;3) ! Cela fait plus d'une dizaine d'années que je RP (j'ai commencé avec Harry Potter), mais j'ai dû arrêter quelques temps pour des raisons familiales. Cela va faire trois-quatre ans que j'ai repris et je suis de nouveau fada des forums RPG !
Comme je suis sage, je suis allée lire le règlement *auto patpatage* et voilà le code (me ferais pas gronder na!) : [the blood is the life]... ah bah non... Vlad l’Empaleur alors !
Je suis pressée de jouer avec vous et j'espère que mon personnage plaira !
bounce

Codage de ©️ Sybline



Dernière édition par S. Shaë Zarkyan le Jeu 24 Sep - 2:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Morsures : 6
✟ Job/occupation : L'argent ne me manque plus depuis des siècles.
Date d'inscription : 21/09/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 21 Sep - 4:05



- Your Story ! -





❧ You are the beginning of my end.
La nuit déposait son sombre manteau sur la cité de Nea Smirni, le calme régnait en maître le temps d’un instant… Bientôt des cris allaient percer le silence de cette petite bourgade voisine d’Athènes, lieu de tranquillité et de prospérité où rien ne s’était jamais déroulé. Du moins, pour l’instant.
Les heures s’écoulaient, les cris et les pleurs continuaient de fuser, inquiétant un mari aimant et d’un enfant encore trop jeune pour comprendre ce qu’il se passait, déchirant la gorge d’une femme si frêle, faisant vibrer les murs de pierres blanches de cette petite demeure située au sommet de la petite cité.
Le couple y vivait depuis leur union, s’aimant, vivant au mieux que le leur permettaient leurs ressources. À cela manquait simplement un petit être à qui transmettre tout cet amour et cette tendresse qui leur été propre. Ils avaient tant prié les dieux de la Grèce antique, Aphrodite les avait déjà tant comblés mais ils s'étaient par la suite tournés vers Astarté, déesse de la fécondité, afin qu'elle leur accorde un petit bonheur de plus.
Combien d'années avaient-ils prié et espéré ? Ils avaient beau proposer toutes sortes d'offrandes les déposant chaque jour au pied de cette statue de pierre blanche polie trônant au centre du temple dédié à la déesse. Les temps passaient lentement, le désespoir et la tristesse s'emparant de ces deux pauvres êtres, ceux qui pensaient que la déesse les jugeait  suffisamment comblés pour daigner leur accorder ce souhait supplémentaire. Alors qu'ils décidaient de laisser une dernière offrande à la maîtresse de la fécondité, voilà que leur souhait leur fut accordé.
Tristesse et consternation fuirent alors cette pauvre demeure, s'échappant afin de laisser place de nouveau au bonheur et à la gaieté, mais surtout à la reconnaissance. Cette femme si fragile sentant ce petit être grandir doucement en elle, souriant lorsqu'il répondait à ses belles paroles d'un mouvement prouvant qu'elle ne rêvait pas, que le désir de ce jeune couple était désormais exhaussé. Elle se plaisait à passer ses journées à sentir son enfant vivre, son mari déposant avec un sourire aimant ses mains rugueuses sur le ventre rond de sa femme. Huit mois s'écoulèrent dans cette tendresse, huit mois paisibles avant que l'inquiétude, les pleurs et la peur ne s'invitent de nouveau à leur porte.
Ce petit être qui semblait si doux et faible ne se contentait plus d'être seul en sa mère, il souhaitait découvrir qui étaient ceux qui lui accordaient tant d'attention. Cette naissance prématurée les inquiéta beaucoup, ils ne s'y étaient pas préparés.  C'était l'une des nuits les plus chaudes de l'été et cette femme d'ordinaire si pâle hurlait comme jamais elle ne l’avait fait, l'effort lui teintant ses pommettes, les pleurs et la sueur encrassant son visage si fin, tandis que lui tentait de la calmer au mieux, priant les Dieux de leur venir en aide.
La jeune femme était allongée à même le sol, sur la roche dure et coupante, ses pieds dénudées rappant le sol sous l’effort, ses ongles ensanglantés venant se crisper et se briser sur la pierre, l’une s’acharnant sur la paume de son époux qui blêmissait chaque cri un peu plus. Son visage suant n’était propre que là où ses larmes avaient coulées, la lumière vacillante des bougies venait éclairer ses yeux bleus azur qui imploraient silencieusement.
L’effort se faisait toujours plus intense, les cris et les pleurs de plus en plus difficiles à contenir. Elle ne voulait se résigner à abandonner bien qu’elle se pensait incapable de tenir une vague de douleur de plus. Au fond, elle savait qu’elle se le devait, sinon, jamais elle ne pourrait rencontrer ce petit être qu’elle avait chéri si longtemps. Il ne cessait d’éponger la sueur coulant sur le visage pâle de sa douce, la rassurant en tentant au mieux de contenir les tremblements de sa voix. Le soulagement se lut sur son visage lorsque la vieille de Nea Smirni fit son entrée, ne s’attardant pas et venant instinctivement apporter son aide à la demoiselle. Elle donnait ses ordres d’un ton froid et catégorique, ses mains rugueuses et ridées caressant le ventre tiré. L’époux s’inquiéta à la vue du sang sur les mains de la vieille mais elle le lui interdit d’un regard qui ne laissait place à la contradiction. Il l’écouta, réprimant son inquiétude pour écouter la doyenne qui faisait son possible pour aider sa belle.
Puis la douleur passa lentement, alors que l'aube éclairait les champs, venant réchauffer l'habitation qui comptait désormais un nouveau membre. Dans un dernier cri, la maîtresse de maison fut libérée. Son enfant était né et braillait de vie, faisant naître sur chaque visage un sourire empreint de soulagement. Une petite fille qui semblait aussi pâle que sa mère et qui criait d'une voix criarde de nouveau-né gesticulait dans les mains de l’ancienne. Elle coupa le cordon à l’aide d’une pierre tranchante, enveloppa l’enfant d’un drap avant de la déposer dans les bras du père qui ne pouvait retenir ses larmes, se penchant pour montrer leur merveille à sa chère et tendre. Elle caressa le petit duvet brun présent au sommet du crâne de sa petite, se laissant aller à l’émotion alors que la vieille s’occupait de ses mains meurtries. Mais elle ne sentait pas la douleur, seule la joie animait son regard dévorant sa création dont le petit poing serré s’ouvrit pour s’emparer du doigt de sa mère qui lui chatouillait tendrement la main : « πολύτιμα μου… » Enfin, après cette nuit jonchée de stress et de crainte, le bonheur revint. Le prénom de Sulpicia fut décerné à la descendante des Andréios, prénom qu’avait porté la défunte sœur tant aimée de sa mère. Le regard de sa petite lui rappelant tant celui de sa chère aînée.
L’enfant grandit dans un foyer chaleureux et aimant. Elle marchait tout juste lorsque le ventre de sa mère s’arrondit de nouveau. Elle ne comprenait ce que cela impliquait mais elle aimait sourire à la manière de ses parents en regardant ce ventre rond. Elle rigolait à chaque secousse qu’elle ressentait. Elle pleura la nuit où elle entendit sa mère hurler, se pressant les oreilles, sans comprendre la raison pour laquelle on ne la laissait rejoindre ses parents. Jusqu’à ce qu’elle entende de petits cris bien plus stridents que ceux de sa chère mère. Son père vint la chercher, les traits tirés et épuisés bien qu’un sourire éblouissant étirait ses lèvres : « Έχετε έναν αδελφό… » C’est ainsi que Sulpicia découvrit pour la première fois Helios, son cadet. Le bonheur semblait être infini dans la demeure, ne cessant de grandir avec ces enfants souriants. Mais toutes bonnes choses ont une fin. Sulpicia le découvrira à ses dépens…



❧ Happiness is a fairytail.
Helios et Sulpicia ont toujours su se montrer reconnaissant de l’amour et des connaissances que leurs ont transmis leurs parents, les respectant et les aimant en retour. Leur enfance se déroula à merveille et de la plus paisible des manières. Ils étaient soudés comme jamais, les deux enfants parcourant souvent la cité de leurs courses et rires, apportant un peu plus de joie dans cette petite cité qui ne connaissait que la prospérité et la paix. Ils n’avaient pas de secrets l’un pour l’autres, ils pouvaient passer des heures à parler en haut de la plus haute butte surplombant Nea Smirni. Les soirées au foyer résonnaient perpétuellement les éclats de rires de Andréios. Aimés de tous, la vie ne leur présageait que de bonnes choses et souvent ils remerciaient les Dieux pour tant de joie dans leur vie.
Mais tout bonheur a une fin. Sulpicia n’aurait jamais pensé être la cause de tant de malheur, son esprit encore jeune n’avait pas été préparé à telle trahison et manipulation.
Elle n’avait que 13 ans alors qu’elle l’avait rencontré. La beauté de sa mère lui avait été transmise, sa douceur et son regard aimant aussi. Elle était appréciée de beaucoup, ne manquait pas d’amitié et de bonté. Mais toute jeune fille aspire à plus à un certain âge. Combien de fois Sulpicia se rendait-elle au sommet de la butte pour perdre son regard sur l’extérieur de la cité, sur les plaines et forêts l’entourant, rêvant de découvrir ces terres encore inconnues qui l’attiraient comme jamais. L’ennui la rongeait… Du moins, jusqu’à ce qu’il entre dans sa vie…
Ce jeune homme si beau, au regard azur qui semblait lire en elle tel un livre ouvert. Ils se sont rencontrés alors qu’elle s’était éloignée de la cité pour explorer l’orée des bois. Prise d’un sursaut lorsqu’il l’avait surprise, il avait su la rassurer et elle avait été trompée par son sourire envoûtant… Pour la première fois, elle rencontrait un garçon inconnu aux autres… Elle se plaisait tant à écouter ses aventures, se perdant à maintes rêveries alors qu’il lui contait nombres d’histoires qu’il avait vécues, son courage impressionnant la demoiselle. Elle enviait sa liberté…
Helios la surprit un jour, inquiet de voir sa sœur disparaître de la sorte de temps à autres. Il n’avait aucune confiance en cet être. Pour la première fois, leur lien fraternel fut ébranlé, Sulpicia déçue des remarques de son frater, sa détermination à nier ce qu’il disait forçant Helios à en faire part à leurs parents. Elle se refusait d’écouter les avertissements de ses parents, peu enclins à ce qu’elle passe du temps avec cet individu qu’ils ne connaissaient pas, peureux des inconnus. Mais elle rejetait leurs paroles, l’excitation de ses rencontres prenant le dessus sur la raison. Futée, elle parvenait toujours à aller à la rencontre du jeune homme au regard semblable aux eaux de l’océan. Elle ne fit attention à toutes ces questions qu’il lui posait, aveugles à ses mensonges. Les pirates sont de parfaits orateurs après tout…
Son monde s’est écroulé lors d’une nuit à lune ronde. Ils ont pillé, violé, massacré et brûlé le village. Nea Smirni avait eu vent de pillages aux alentours, ils s’étaient préparés à telle attaque et pourtant, ces monstres savaient tout de leurs secrets. Par la faute de cette enfant qui avait été si facilement bernée. « Τι έχετε κάνει… » Lâcha dans un souffle son père alors que l’horreur débutait tout juste dans la cité, ces hommes sans mœurs menés par le bel amant s’attaquant à leurs proches amis. Sulpicia resta sans voix, se persuadant d’un cauchemar, priant les Dieux de la réveiller. Mais les Dieux n’étaient déjà plus là pour elle, ni pour sa famille…
Sa mère la serrait contre elle, Helios était à terre assommé par un coup, leur père tentait avec violence de les protéger. Elles pleuraient toutes deux, les cris de leurs semblables leur parvenant de la vallée, ce chant froid et triste se mêlant à l’odeur abrupte de la cendre et de la fumée noire des chaumières en feu et des corps calcinés. Elle entendit sa mère crier de plus belle tandis que le ténébreux qui avait trompé l’enfant transperçait l’épaule de son père de son épée. Il s’affala, épuisé et abruti par les coups. Sulpicia fixait son père qui tentait de lutter avant d’être happée par les ténèbres de l’inconscience, le visage mouillé de larmes elle fut arrachée de sa torpeur uniquement lorsqu’elle sentit des mains sales de sang du voyageur s’emparer d’elle alors que d’autres s’acharnaient sur sa mère, la foudroyant de coups… Elle vit la vie quitter le regard de sa mère, lisant la peur et l’horreur dans son regard qui la fixait alors qu’elle s’envolait lentement. Tout cela était de sa faute… Son cœur éclata presque lorsque ce ne fut plus que le regard vide de sa mère qui lui fit face, déchirée à entendre son dernier souffle.
Cette nuit, Sulpicia a découvert de nouveaux sentiments qu’elle n’avait compris à ce jour… La culpabilité et la haine.



❧ Suffering leads to hate.
U.C



❧ They said it’s a sin, for me, to live. So I died.
U.C



❧ The beginning of a brand new life.
U.C

Codage de © Sybline



Dernière édition par S. Shaë Zarkyan le Jeu 24 Sep - 4:29, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Morsures : 36
✟ Job/occupation : Gérante d'une boutique d'instruments de musique // Passes-temps : peinture, musique & dessin
Date d'inscription : 15/09/2015


Miroir miroir !
Mon histoire:
Dans mon sac :


Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 21 Sep - 8:57

Bienvenue cheers
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Morsures : 67
✟ Job/occupation : Lycéenne
Date d'inscription : 26/08/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 21 Sep - 9:57

Bienvenue ^^ Han Adelaïde trés bon choix de vava ^^ si tu as des questions hésite pas à me mpotter ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Morsures : 6
✟ Job/occupation : L'argent ne me manque plus depuis des siècles.
Date d'inscription : 21/09/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 21 Sep - 15:59

Merci beaucoup à vous deux!
Je te mpotterais sûrement dans la soirée Lucie ;3
J'avancerais ma fiche en rentrant du boulot !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Morsures : 29
✟ Job/occupation : propriétaire d'une galerie d'art "Le Lys Rouge" et écrivain à ses heures perdues
Date d'inscription : 16/09/2015


Miroir miroir !
Mon histoire:
Dans mon sac :


Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 21 Sep - 17:10

Bienvenueeeeeeeeee Smile
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Morsures : 6
✟ Job/occupation : L'argent ne me manque plus depuis des siècles.
Date d'inscription : 21/09/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 21 Sep - 17:24

Thanks ;3
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Barrie

✟ Morsures : 48
✟ Job/occupation : Je suis trés riche
Date d'inscription : 08/09/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 21 Sep - 17:59

ok ça va ^^ j’attends ton mp dans ce cas ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Morsures : 6
✟ Job/occupation : L'argent ne me manque plus depuis des siècles.
Date d'inscription : 21/09/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 28 Sep - 7:00

Petit post pour donner un peu de nouvelles !
Je m'excuse de faire traîner ma fiche, j'ai enchaîné trois jours assez chargés ! Demain soir je devrais avoir plus de temps à consacrer à la fiche de Shaë et essayer la finir !
Je voulais donc savoir si je pouvais avoir un délai supplémentaire étant donné que cela va faire une semaine que j'ai débuté ma fiche ?

Encore désolée !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Morsures : 67
✟ Job/occupation : Lycéenne
Date d'inscription : 26/08/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Mar 29 Sep - 21:02

pas de soucis ^^ ton délai est prolongé jusqu'à la semaine prochaine ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

✟ Morsures : 6
✟ Job/occupation : L'argent ne me manque plus depuis des siècles.
Date d'inscription : 21/09/2015



Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   Lun 5 Oct - 6:43

J'ai tout fini sur mon brouillon ! demain soir je me relis, je reconstruis un peu mes dernières parties et je posterais le tout !
Désolée d'avoir tardée (j'ai été malade ça m'a pas mal ralentie) et à demain pour la fin de cette fiche !
Revenir en haut Aller en bas


✟ Contenu sponsorisé ✟







MessageSujet: Re: Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shaë - Last night I had a pleasant Nightmare...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Demande de Shaïness - Butterfly
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dracula Tales :: Au coeur de la légende :: Qui êtes-vous ? On se connait ? :: ✟ En cours
-